ECRITURE ET POESIE

des petits textes et des poèmes qui suivent le fil de mes pensées. Quelques mots que je couche sur du papier.

mardi 10 mars 2009

LES CHIENS ECRASES de Ludovic Roubaudi

L’ AUTEUR :

11 Ludovic Roubaudi est né à Paris en 1963 et il y vit toujours.
Après avoir été coursier, homme à tout faire, camelot, pompier, journaliste, champion de France de football américain avec les molosses d’ Asnières, nègre, père de famille, il est aujourd’hui chargé de mission dans une grande entreprise.
Son premier roman, “ les baltringues”, a reçu le prix Carrefour savoirs du premier roman 2002ainsi que le prix Cinélect 2003 et a été traduit dans de nombreuses langues. Depuis il a publié “ Le 18” et “ Les chiens écrasés”.

 

 

LE LIVRE :

les chiens écrasés “ Les petits meurtres, les affaires crapoteuses, les crimes de sang, les viols, les braquages… tous ces articles qu’on lit et que l’ on oublie aussi vite. Ce sont des chiens écrasés. On s’ arrête pour regarder le carnage sans se poser la question du nom et de la race du chien. On s’ abreuve de malheur à deux balles et ça suffit. Mon boulot à moi c’ est de bien décrire tous ces cadavres de chiens qui jalonnent les routes de France. Jusqu’à aujourd’hui je n ‘y voyais pas de mal…”

Grand “ journaliste”  et son photographe Casa, accro au vin blanc, débarquent à Arras pour enquêter sur une sordide histoire de SDF. Mais sur place les choses se compliquent. Grand tombe amoureux de la blonde locale et va trafiquer l’ histoire pour rester plus longtemps près d ‘elle. Malheureusement ses petits mensonges et ses remaniements vont faire basculer l’histoire dans un drame horrible.


MON AVIS :

Le hasard a encore bien fait les choses. Il y a quelques mois déjà que j’ ai posé les yeux sur ce roman. Je vous avoue que c’est la première de couverture qui m ‘a  attirée. Toutes ces couleurs…. Et puis j’ ai ouvert pour la première fois le livre et dès les premiers mots, j’ ai été absorbé par l’ histoire. 
Ludovic Roubaudi trace ici le portrait d’ un vautour de l’ info, prêt à toutes les manigances pour avoir ce qu’il désire, professionnellement et personnellement. Mais on ne joue pas impunément avec la vie des gens, même si leur vie n’ a pour vous aucune importance.
Ce roman noir, à l’ humour tendre, nous amène à réfléchir sur les “mauvais” usages de la presse.

                                                                   **TABLE DES MATIERES**


Posté par fleurdusoleil à 17:18 - au fil de mes lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire







 

© ecritureetpoesie.canalblog.com | 2010 | Tous droits réservés