ECRITURE ET POESIE

des petits textes et des poèmes qui suivent le fil de mes pensées. Quelques mots que je couche sur du papier.

vendredi 20 novembre 2009

PRIS DANS LES GLACES de Jennifer Niven

L’AUTEUR :

jennifer niven


Scénariste de renom, Jennifer Niven a longtemps travaillé pour la célèbre chaine de télévision américaine ABC avant d’entreprendre des recherches sur l’expédition du Karluk et d’écrire “Pris dans les glaces” ( titre original : Ice Master), son premier livre, sorti en novembre 2000. C’est deux autres livres sont : Ada blackjack( novembre2003) et  Velva jane learns to drive (premier roman). Elle sortira en 2010 une autobiographie : “The Aqua-net diaries”.

 

 

 

untitledLE LIVRE :

Résumé : 1913, port de Victoria. Vilhjalmur Stefansson, un Canadien avide de gloire, monte une expédition afin de conquérir le pôle Nord. Plus soucieux de son image de conquérant que du sérieux de sa mission, il achète à la va-vite un bateau de pêche totalement inadapté à la navigation dans les glaces et s’entoure d’équipiers incompétents.

Très vite prisonnier de la banquise, le navire est le théâtre de la lâcheté des uns et de l’instabilité des autres : l’équipage, abandonné par Stefansson, doit faire face au froid intense,  à la faim, à la maladie et à la mort…

 

 

Mamen avait attendu aussi longtemps qu’il avait pu, s’accrochant à la vie jusqu’au dernier moment. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Il avait entretenu cet espoir jusqu’au bout, mais le 26 mai à 5 heures du matin, la mort l’ avait emporté.
MacKinlay avait peine à croire que Mamen était mort. Il était si jeune, débordant de courage et de volonté de se battre. Son journal donne l’image d’un jeune homme qui avait prévu son destin mais s’était battu jusqu’à la fin. il avait cru à, l’honneur, au triomphe de la force sur la faiblesse. Il avait vingt-trois ans et faisait de nombreux projets : se marier à son retour, diriger un jour lui-même de grandes expéditions, être un type bien, accomplir du bon travail.
Il n’était plus là pour les réaliser. Mais peut-être, comme il l’avait espéré, aurait-il la possibilité de faire encore mieux dans l'au-delà.”

   Karluk_in_the_Ice_Bartlett

Bartlett7     karluk

Le capitaine du Navire Robert Bartlett et son batiment “le Karluk”. Bartlett  traversa l’ Alaska pour aller chercher des secours et sauver les hommes de son équipage ( marins et scientifiques)

Mon avis :

“Pris dans les glaces” ou comment l’imbécilité d’un homme mène à la tragédie.
Je ne suis pas sortie indemne de cette lecture. Ce livre est poignant,  bouleversant.
Dès les premières lignes Jennifer Niven fait le constat effrayant de la cruauté de Stefansson, le chef de l’expédition. Avide de gloire, cet homme organise une expédition qu’il dit sans précédant, pour découvrir un continent inconnu dans l’ arctique, le Grand Nord. Pour ce faire il emmène avec lui la plus grande équipe de scientifiques. Du jamais vu!!!  Malheureusement beaucoup de ces hommes sont inexpérimentés pour se genre d’expédition. Et puis ce n’est pas tout,Stefansson ne prend pas au sérieux le danger de ce voyage, il  achète au rabais un vieux bateau de pêche “ le Karluk”, vieux baleinier de 29 ans non conforme pour le bris de glace,ne fournit pas tout l’équipement nécessaire aux hommes ( vêtements adéquats pour le grand froid et nourritures en conséquence…). Bref tout est réuni ici pour les emmener à une catastrophe.
Grâce aux témoignages qu’elle a réussi à réunir et les écrits des naufragés, Jennifer Niven nous retrace l’épopée tragique de ces hommes qui ont vécu l’enfer de 1913 à 1914 sur la banquise arctique, ces hommes qui ont lutté contre le froid et contre la mort. Tout au long du récit, nous vivons chaque instant de leur longue attente, leur peur, leur détresse et leur espoir qui au fur et à mesure s’amenuise.
Je garderais très longtemps en mémoire le destin des hommes ( femme et enfants ) du “KARLUK”.

Elle en parle aussi : Line

Jennifer Niven : la lettre N de l’ABC challenge. Click

                                                                       **TABLE DES MATIERES**


Commentaires

    c'est vrai que c'est un livre qu'on ne peut pas oublier, encore plus s'agissant d'un fait réel.Dans le meme genre il ya "Les naufragés du Batavia " mais ce livre est a mon avis trop court et aurait mérité d'etre plus etoffé.

    Posté par line, vendredi 23 octobre 2009 à 07:04
  • saluuuuuuuuut

    C'est vrai que ce livre est hallucinant ! 10 ans après je m'en souviens encore. Ce qui m'avait fait halluciner aussi, c'est les bateaux qui avaient fait demi tour à cause de la première guerre mondiale, alors qu'ils n'étaient pas loin des naufragés.
    Voilà un message sur un article qui remonte à une plombe XD
    Biz biz.

    Posté par Florel, vendredi 25 mai 2012 à 22:16

Poster un commentaire







 

© ecritureetpoesie.canalblog.com | 2010 | Tous droits réservés