ECRITURE ET POESIE

des petits textes et des poèmes qui suivent le fil de mes pensées. Quelques mots que je couche sur du papier.

dimanche 15 août 2010

LE K de Dino Buzzati


k

Dino Buzzati ( 1908-1972), écrivain et journaliste italien, est l’auteur de ce recueil fantastique. Il fut publié la première fois en 1966  en Italie et en 1967 en France. Son titre original est “ Il Colombre”.
Composé de 50 nouvelles toutes plus étranges les unes que les autres, ce livre peut se lire soit comme un roman classique, soit que un recueil de poème. A chacun son envie…

Dino Buzzati décline ici l’homme au travers de mises en situation angoissantes et drolatiques. De l’étrange au sombre, il décortique l’âme humaine ( jalousie, trahison, haine, envie, peur de la mort…) Mais c’est surtout la Mort qui est omniprésente dans l’univers de Dino.
Pour donner du corps à ses petits récits, il use intelligemment d’allégories et de métaphores. Et il n’hésite pas à ce mettre en scène et se moquer de lui-même.

Pour vous donner un aperçu du génie de Buzzati et en essayant de vous en dire le moins possible pour ne pas vous gâcher votre lecture, voici le résumé de quelques histoires :

Le K : Nouvelle qui donne son nom au recueil.
Stefano va fuir toute sa vie un monstrueux squale prénommé le K par les marins. Ce géant des mers doit, selon la légende, le dévorer. Mais est-ce bien son but ?

La Création : Celle-ci est ma préférée.
Des architectes célestes proposent à Dieu de Créer une planète nommée Terre. Pour ce faire ils lui montrent toutes les créatures vivantes ( micro-organismes, végétaux, minéraux, animaux…) qui la peupleront. Lorsqu’on lui propose l’Homme, Dieu ne veut pas de cette chose sur sa Terre, mais fini par ce laisser convaincre. Pourtant….

Pauvre petit garçon ! :
Dolphi est un enfant petit et malingre. Les autres  ne l’aiment pas et lui montrent bien.
D’indifférence en humiliation, Dolphi va nourrir une haine telle qu’il deviendra le plus grand dictateur de l’histoire.

Et bien d’autres encore, mais je vous laisse le plaisir de les découvrir !

Lu dans le cadre d’une lecture commune organisée par Mélusine. Retrouvez son avis ici.
Mais aussi les avis de : Nathalie,


Commentaires

    J'aime aussi beaucoup "la création", c'est la plus amusante de toutes, je pense ! Mais peut-être celle qui fait le moins réfléchir, je pense. Toutes les autres ont un sens caché ou une morale que je n'ai pas trouvé dans celle-là.
    En tous cas, merci pour cette lecture commune

    Posté par Nathalie, dimanche 15 août 2010 à 22:25
  • "Pauvre petit garçon" est un vrai bijou. J'aime beaucoup ton commentaire sur la manière dont Buzzati "décortique l'âme humaine": très juste!
    Merci d'avoir participé à cette lecture!

    Posté par Melusine, lundi 16 août 2010 à 18:33
  • Je n'ai jamais lu qu'une seule nouvelle de Dino Buzzati et j'avais beaucoup aimé. Celui-ci me tentait... mais il arrivera bien un jour où le temps se présentera pour que je lise ce monument de la littérature. Merci pour ton commentaire!

    Posté par Julien Naufragés, mardi 17 août 2010 à 09:51
  • il ya meme oas de vraix resumer donc nule ((((((((((((((((((((((((

    Posté par nono, jeudi 27 octobre 2016 à 11:13

Poster un commentaire







 

© ecritureetpoesie.canalblog.com | 2010 | Tous droits réservés