ECRITURE ET POESIE

des petits textes et des poèmes qui suivent le fil de mes pensées. Quelques mots que je couche sur du papier.

mardi 16 mars 2010

LE DERNIER RENDEZ-VOUS

  Mon seul amour ! embrasse-moi. Si la mort me veut avant toi, Je bénis Dieu ; tu m'as aimée ! Ce doux hymen eut peu d'instants : Tu vois ; les fleurs n'ont qu'un printemps, Et la rose meurt embaumée. Mais quand, sous tes pieds renfermée, Tu viendras me parler tout bas, Crains-tu que je n'entende pas ? Je t'entendrai, mon seul amour ! Triste dans mon dernier séjour, Si le courage t'abandonne ; Et la nuit, sans te commander, J'irai doucement te... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 10:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 14 mars 2010

LA CELLULE DE ZARKANE de Joseph Lubsky

Aux assises, un homme écope de vingt-deux ans de prison pour le meurtre d'une mère et de sa fille. Zarkane, l'œil noir et sec, contemple  sans le moindre signe d'émotion ceux qui viennent de le condamner. Une descente aux enfers qui l'amène à dérouler le fil de sa vie qui débute dans une caravane, dans un camp gitan du sud de la France, puis dans une famille d'adoption avant que Fernand, le parrain de la Côte d'Azur, ne décide de prendre Zarkane sous son aile, pour en faire un caïd et un homme riche. ... [Lire la suite]
mardi 9 mars 2010

BAISER

Renverse-toi que je prenne ta bouche, Calice ouvert, rouge possession, Et que ma langue où vit ma passion Entre tes dents s'insinue et te touche. C'est une humide et molle profondeur, Douce à mourir, où je me perds et glisse ; C'est un abîme intime, clos et lisse, Où mon désir s'enfonce jusqu'au cœur... - Ah ! puisse aussi t'atteindre au plus sensible, Dans son ampleur et son savant détail, Ce lent baiser, seule étreinte possible, Fait de silence et de tiède... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 10:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 2 mars 2010

HIVER ARCTIQUE de Arnaldur Indridason

Un soir glacial de janvier à Reykjavik, le corps d'un petit garçon est retrouvé au pied d'un immeuble de banlieue. Il avait 12 ans, rêvait de forêts, ses parents avaient divorcé et sa mère venait de Thaïlande. Erlendur et son équipe n'ont aucun indice, mais le frère aîné de la victime disparaît avec la complicité de sa mère. Erlendur va explorer tous les préjugés qu'éveille la présence croissante des immigrés dans une société fermée. Une autre enquête mobilise Erlendur, une femme trompée qui croyait au grand amour, a disparu, et... [Lire la suite]
dimanche 28 février 2010

TRISTESSES DE LA LUNE de C. Baudelaire

Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse ; Ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins, Qui d'une main distraite et légère caresse Avant de s'endormir le contour de ses seins, Sur le dos satiné des molles avalanches, Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons, Et promène ses yeux sur les visions blanches Qui montent dans l'azur comme des floraisons. Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive, Elle laisse filer une larme furtive, Un poète pieux, ennemi du sommeil, Dans le creux de sa main prend cette larme pâle, Aux... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 23 février 2010

CHALLENGE : encore et encore….

Neph organise le “challenge Stephen King”. Il aurait été inconcevable que je n’y participe pas. Ce cher Stephen a une étagère réservée dans ma bibliothèque. Pour connaître les modalités de ce challenge, je vous invite à faire un petit tour chez Neph, si vous ne connaissez pas son blog, ce sera l’occasion pour vous de découvrir une amoureuse des livres. Pour plus de suspens, je ne vous dévoilerai pas mon choix pour ce challenge. Je vous donne donc rendez-vous ici-même au mois de MAI 2010 …     ... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 12:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 21 février 2010

QUAI DES ENFERS de Ingrid Astier

Paris, l’hiver. Noël s’approche avec l’évidence d’un spectre. Au cœur de la nuit une barque glisse sur la Seine, découverte par la brigade fluviale à l’escale du Quai des orfèvres. A l’intérieur, un cadavre de femme, sans identité. Sur elle, la carte de visite d’un parfumeur réputé. Une première dans l’ histoire de la brigade criminelle, qui prend en main l’enquête, Jo Desprez en tête. Mais quel esprit malade peut s’en prendre à la Seine ? Qui peut vouloir lacérer ce romantisme universel ? Exit les bateaux-mouches et les... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 19:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 16 février 2010

MILLE FEMMES BLANCHES de Jim Fergus

En 1874, à Washington, le président américain Grant accepte dans le plus grand secret la proposition incroyable du chef indien Little Wolf: troquer mille femmes blanches contre des chevaux  pour favoriser l'intégration du peuple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart  viennent en réalité des pénitenciers et des asiles de tous les États-Unis d'Amérique... Parvenue dans les contrées reculées du Nebraska, l'une d'entre elles, May Dodd, apprend alors sa nouvelle vie de squaw et les rites inconnus... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 10:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 14 février 2010

L'ANNEAU DE MOEBIUS de FRANCK THILLIEZ

  Pour sa première enquête, Victor Marchal aborde son métier de flic par sa face la plus noire: une ex-star du porno torturée, une mise en scène macabre, et une plongée dans le monde interlope des déviants sexuels et des monstres de la nature. Depuis toujours, Stéphane Kismet est hanté par des images prémonitoires mais cette fois elles obéissent à une indéchiffrable et terrifiante logique. Dans ses rêves, Stéphane possède une arme, il est recherché par la police, une petite fille est morte... Les... [Lire la suite]
dimanche 7 février 2010

SOUPIR de RENE-FRANCOIS SULLY PRUDHOMME

Ne jamais la voir ni l'entendre, Ne jamais tout haut la nommer, Mais, fidèle, toujours l'attendre, Toujours l'aimer. Ouvrir les bras et, las d'attendre, Sur le néant les refermer, Mais encor, toujours les lui tendre, Toujours l'aimer. Ah ! Ne pouvoir que les lui tendre, Et dans les pleurs se consumer, Mais ces pleurs toujours les répandre, Toujours l'aimer. Ne jamais la voir ni l'entendre, Ne jamais tout haut la nommer, Mais d'un amour toujours plus tendre Toujours l'aimer. Ce poème de René-François Sully Prudhomme (1839-1907) est... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 12:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
 

© ecritureetpoesie.canalblog.com | 2010 | Tous droits réservés