ECRITURE ET POESIE

des petits textes et des poèmes qui suivent le fil de mes pensées. Quelques mots que je couche sur du papier.

jeudi 14 octobre 2010

LE DESERT de C.M. Leconte de Lisle

Quand le Bédouin qui va de l'Horeb en Syrie Lie au tronc du dattier sa cavale amaigrie, Et, sous l'ombre poudreuse où sèche le fruit mort, Dans son rude manteau s'enveloppe et s'endort, Revoit-il, faisant trêve aux ardentes fatigues, La lointaine oasis où rougissent les figues, Et l'étroite vallée où campe sa tribu, Et la source courante où ses lèvres ont bu, Et les brebis bêlant, et les boeufs à leurs crèches, Et les femmes causant près des citernes fraîches, Ou, sur le sable, en rond, les chameliers assis, Aux lueurs de la lune... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 14 septembre 2010

FRAGMENT de A. de MUSSET

Quand je t'aimais, pour toi j'aurais donné ma vie, Mais c'est toi, de t'aimer, toi qui m'ôtas l'envie. A tes pièges d'un jour on ne me prendra plus ; Tes ris sont maintenant et tes pleurs superflus. Ainsi, lorsqu'à l'enfant la vieille salle obscure Fait peur, il va tout nu décrocher quelque armure ; Il s'enferme, il revient tout palpitant d'effroi Dans sa chambre bien chaude et dans son lit bien froid. Et puis, lorsqu'au matin le jour vient à paraître, Il trouve son fantôme aux plis de sa fenêtre, Voit son arme inutile, il rit et,... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 17 août 2010

Mon sang est tout gelé, je n’ai plus dans le coeur

Mon sang est tout gelé, je n'ai plus dans le coeur De pouvoir pour encor entretenir ma vie, Mes nerfs sont retirés et je sens amortie La vertu qui tenait mes esprits en chaleur. Mes os n'ont plus en eux cette agréable humeur Qui les entretenait, et ma force est faillie, De mon cerveau séché goutte à goutte est sortie La douce humidité qui lui donnait vigueur. Mes yeux ne servent plus à mon corps de lumière, Et je n'attends plus rien qu'en mon heure dernière, La mort de mes poumons ôte le mouvement : Mais elle n'y peut rien, pour... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 24 juillet 2010

DOUCE PLAGE Où NAQUIT MON ÂME de Paul-Jean Toulet

Douce plage où naquit mon âme ; Et toi, savane en fleurs Que l'Océan trempe de pleurs Et le soleil de flamme ; Douce aux ramiers, douce aux amants, Toi de qui la ramure Nous charmait d'ombre, et de murmure, Et de roucoulements ; Où j'écoute frémir encore Un aveu tendre et fier - Tandis qu'au loin riait la mer Sur le corail sonore. Paul-Jean TOULET ( 1867-1920 ), extrait du recueil “Contrerimes”.
Posté par fleurdusoleil à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 16 mai 2010

GREEN de Paul Verlaine

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous. Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux. J'arrive tout couvert encore de rosée Que le vent du matin vient glacer à mon front. Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée Rêve des chers instants qui la délasseront. Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête Toute sonore encore de vos derniers baisers ; Laissez-la s'apaiser de la bonne tempête, Et que je dorme un peu... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 13:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 8 mai 2010

L' EMPREINTE de Anna de Noailles

Je m'appuierai si bien et si fort à la vie, D'une si rude étreinte et d'un tel serrement, Qu'avant que la douceur du jour me soit ravie Elle s'échauffera de mon enlacement. La mer, abondamment sur le monde étalée, Gardera, dans la route errante de son eau, Le goût de ma douleur qui est âcre et salée Et sur les jours mouvants roule comme un bateau. Je laisserai de moi dans le pli des collines La chaleur de mes yeux qui les ont vu fleurir, Et la cigale assise aux branches de l'épine Fera vibrer le cri strident de mon désir. Dans les... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 1 avril 2010

LE BAIN

L'homme et la bête, tels que le beau monstre antique, Sont entrés dans la mer, et nus, libres, sans frein, Parmi la brume d'or de l'âcre pulvérin, Sur le ciel embrasé font un groupe athlétique. Et l'étalon sauvage et le dompteur rustique, Humant à pleins poumons l'odeur du sel marin, Se plaisent à laisser sur la chair et le crin Frémir le flot glacé de la rude Atlantique. La houle s'enfle, court, se dresse comme un mur Et déferle. Lui crie. Il hennit, et sa queue En jets éblouissants fait... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 16:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 28 février 2010

TRISTESSES DE LA LUNE de C. Baudelaire

Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse ; Ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins, Qui d'une main distraite et légère caresse Avant de s'endormir le contour de ses seins, Sur le dos satiné des molles avalanches, Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons, Et promène ses yeux sur les visions blanches Qui montent dans l'azur comme des floraisons. Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive, Elle laisse filer une larme furtive, Un poète pieux, ennemi du sommeil, Dans le creux de sa main prend cette larme pâle, Aux... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 7 février 2010

SOUPIR de RENE-FRANCOIS SULLY PRUDHOMME

Ne jamais la voir ni l'entendre, Ne jamais tout haut la nommer, Mais, fidèle, toujours l'attendre, Toujours l'aimer. Ouvrir les bras et, las d'attendre, Sur le néant les refermer, Mais encor, toujours les lui tendre, Toujours l'aimer. Ah ! Ne pouvoir que les lui tendre, Et dans les pleurs se consumer, Mais ces pleurs toujours les répandre, Toujours l'aimer. Ne jamais la voir ni l'entendre, Ne jamais tout haut la nommer, Mais d'un amour toujours plus tendre Toujours l'aimer. Ce poème de René-François Sully Prudhomme (1839-1907) est... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 12:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 30 janvier 2010

LA BELLE AU BOIS DORMAIT... de Paul Verlaine

La Belle au Bois dormait. Cendrillon sommeillait. Madame Barbe-bleue ? elle attendait ses frères ; Et le petit Poucet, loin de l'ogre si laid, Se reposait sur l'herbe en chantant des prières. L'Oiseau couleur-du-temps planait dans l'air léger Qui caresse la feuille au sommet des bocages Très nombreux, tout petits, et rêvant d'ombrager Semaille, fenaison, et les autres ouvrages. Les fleurs des champs, les fleurs innombrables des champs, Plus belles qu'un jardin où l'Homme a mis ses tailles, Ses coupes et son goût à lui, - les fleurs... [Lire la suite]
Posté par fleurdusoleil à 13:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
 

© ecritureetpoesie.canalblog.com | 2010 | Tous droits réservés